Chargement en cours
Ma sélection

Lot 189 - Auguste Rodin (1840-1917), "Jeunesse triomphante" ou "Baiser de l'aïeule", sculpture [...]

Estimation : 100 000 CHF / 150 000 CHF

Adjugé 187 200 CHF


Résultat avec frais

Auguste Rodin (1840-1917), "Jeunesse triomphante" ou "Baiser de l'aïeule", sculpture en bronze à patine brune sombre, signée, fonte au sable exécutée par la fonderie Fumière et Gavignot entre 1908 et 1918, 52,3x46x35,5 cmAvis d'inclusion dans le Catalogue Critique de l''uvre Sculpté d'Auguste Rodin en préparation par la Galerie Brame&Lorenceau sous la direction de Jérôme Le Blay, n. 2020-6181BProvenance: Magasins Fumière, Paris, Collection privée, Arpajon (par réputation acquis entre 1918 et 1923), puis par descendance "Dans ce groupe, "des ciseaux", indiqués à l'arrière de la terrasse font de la vieille femme l'une des Parques, Atropos, celle qui coupe le fil de la vie. Mais ici, vaincue par la jeunesse, elle a lâché ses ciseaux: le titre devint donc, avant 1900, La Parque et la Convalescente, puis dans le catalogue de la maison Thiébaut, La Jeunesse triomphante. Ne faudrait-il pas y voir une allusion à Camille Claudel ... ] A cette date, la rupture entre les deux artistes n'était pas totalement consommée: le premier modèle de l'Age mûr, que l'on date de 1893 environ, nous montre l'homme, Rodin, hésitant entre la Vieillesse et la Jeunesse, entre Rose et Camille, avant d'opter pour la forme de confort que représentait la première. Mais il est certain que ce choix ne se fit pas sans combat, et le marbre du salon de 1896 ne nous donnerait-il pas à entendre qu'il fut bien près de céder à l'attrait de la jeunesse'"Antoinette Le Normand-Romain, Rodin et le bronze, Catalogue des oeuvres conservées au musée Rodin, Tome 2, ed. RMN, 2007, p.472

Demander plus d'information